JOURNAL DE LA SENNE 15 (-> retour vers le sommaire)

La station d'épuration de Bruxelles-Sud se modernise

L'épuration de l'eau à Bruxelles

En Région de Bruxelles-Capitale, l'épuration des eaux résiduaires et des eaux de pluie est assurée par deux stations d'épuration (STEP). Le réseau d'égouttage menant les eaux à ces STEP's est dit 'unitaire': il collecte à la fois les eaux usées et les eaux de ruissellement. Le traitement assuré par ces stations est une obligation liée à une directive européenne sur le traitement des eaux urbaines résiduaires1. Avant la construction de ces STEP's, les eaux usées ne subissaient aucun traitement et se déversaient directement dans la Senne!

La STEP de Bruxelles-Nord, active depuis 2007 et située au bord du canal au niveau du pont de Buda, à la frontière entre Bruxelles et Vilvoorde, présente une capacité d'épuration de l'ordre de 1.100.000 équivalents-habitants (EH). Elle traite les eaux usées et de ruissellement en provenance du sous-bassin Nord et du sous-bassin de la Woluwe.

La STEP de Bruxelles-Sud, située sur la commune de Forest entre la gare de Forest-Midi et le boulevard de l'Humanité, est en service depuis août 2000. Elle possède une capacité de 360.000 EH et gère l'épuration des eaux du sous-bassin Sud. Depuis 2006, elle est propriété de la Société Bruxelloise de gestion de l'eau (SBGE). Son exploitation est assurée par l'intercommunale Vivaqua dont le contrat prend fin en juillet 2015. Pour cette date, la STEP Sud sera modernisée afin d'assurer le traitement tertiaire2 des eaux résiduaires et des eaux de pluie.

Carte des sous-bassins en Région de Bruxelles-Capitale et dans sa périphérie © AQUIRIS

L'épuration à la STEP de Bruxelles-Sud

La mission de la STEP de Bruxelles-Sud est d'épurer les eaux usées et les eaux de pluie en provenance des communes du sud de la région bruxelloise et de les rejeter dans la Senne. Deux collecteurs aboutissent à la station Sud. Le 'collecteur d'Uccle' concentre les eaux en provenance d'Uccle, de Linkebeek, de Drogenbos et de Ruisbroek. Le 'collecteur Industriel' prend en charge les communes de Forest, de Saint-Gilles et d'Anderlecht.

A la STEP de Bruxelles-Sud, l'épuration est réalisée sans interruption. Toutefois, en fonction de l'intensité des précipitations, les eaux traitées suivent un parcours 'de temps sec' ou 'de temps de pluie'. Dans le premier cas, quand le débit moyen de l'eau à travers la station se situe entre 0 et 9000 m3/h, l'eau suit le parcours complet, détaillé dans le point suivant. Par temps de pluie, lorsque le débit se situe entre 9000 et 18.000 m³/h, l'eau suit les 4 premières étapes du parcours avant d'être rejetée dans la Senne sans subir le traitement biologique. Enfin, au-delà de 18000 m³/h, l'eau excédentaire n'est pas captée par la station et reste dans les collecteurs.


Le parcours d'épuration de l'eau

  • Le relevage
    Les eaux acheminées par les collecteurs sont relevées par plusieurs vis d'Archimède, permettant l'écoulement gravitaire d'un bout à l'autre de la station.

  • Le dégrillage
    Le dégrillage permet de retenir les déchets grossiers présents dans l'eau (papiers, plastiques, cannettes,...). Les eaux brutes passent d'abord à travers deux grilles dont les barreaux sont respectivement espacés de 4 cm (dégrillage grossier) et de 1,2 cm (dégrillage fin). Les détritus retenus sont ensuite collectés par un système automatique de raclage avec peigne puis évacués par container.

  • Le dessablage-déshuilage
    Le dessablage consiste à faire passer l'eau dans un premier bassin de taille réduite afin de ne laisser décanter que les particules les plus lourdes, les sables. Ceux-ci sont récupérés par raclage du fond du bassin et ensuite lavés. Ils sont valorisés dans la production de béton. Cette opération est complétée par un déshuilage qui consiste à injecter des bulles d'air au fond du bassin pour faire remonter les huiles et les graisses en surface, d'où elles sont ensuite éliminées par raclage du plan d'eau.

  • La décantation primaire
    Les matières en suspension se déposent au fond d'un deuxième bassin où l'eau séjourne plus longtemps. Ces matières constituent les boues primaires qui seront raclées puis évacuées vers la zone de traitement des boues.

  • Le traitement biologique
    Ce traitement permet d'éliminer la pollution organique dissoute grâce à l'action de bactéries présentes dans l'eau. Les eaux usées sont introduites dans trois bassins de 20 m de profondeur équipés de dispositifs d'insufflation d'air permettant aux bactéries de se développer, de se multiplier et de s'agglomérer en flocons de boue biologique.

  • La décantation secondaire
    L'étape finale du processus d'épuration consiste à séparer les boues biologiques de l'eau épurée dans trois bassins de décantation secondaire appelés clarificateurs. Les boues biologiques sont récupérées par raclage du fond des bassins. Elles sont, pour partie, renvoyées vers les bassins d'aération pour y maintenir une masse bactérienne suffisante et, pour partie, pompées vers l'installation de traitement des boues. L'eau épurée est rejetée dans la Senne.

  • Traitement des boues
    Les boues primaires et secondaires sont épaissies et déshydratées sur le site grâce à des filtres-presse. L'eau récupérée est renvoyée en tête de station et les boues déshydratées sont évacuées par containers. Avant 2010, ces dernières étaient incinérées et les cendres obtenues étaient valorisées en cimenterie.
La STEP de Bruxelles Sud avant modernisation SBGE-BMWB

La modernisation de la STEP de Bruxelles-Sud

Actuellement, la STEP de Bruxelles-Sud assure les traitements d'épuration primaire et secondaire: l'eau traitée est débarrassée des gros déchets de toute sorte et de la pollution carbonée. Elle ne réalise toutefois pas le traitement tertiaire des eaux usées, à savoir l'épuration de l'eau appliquée à l'azote et au phosphore. Dès lors, des travaux de modernisation vont être réalisés de façon imminente afin de permettre à la station de traiter également ces deux dernières sources de pollution.

Comme illustré sur le schéma ci-dessous, la STEP va être réaménagée de façon conséquente, tout en tenant compte du fait qu'une extension des terrains est impossible. Le bâtiment où se déroulait le traitement primaire sera restructuré pour accueillir des installations assurant le traitement complet de l'eau. Ces installations comporteront une décantation primaire lamellaire, des tamis et des bassins pour le traitement biologique de l'eau. La séparation de l'eau traitée et de la boue se fera par une filtration sur membrane. Une nouvelle installation de digestion des boues produites sur le site offrira des possibilités de valorisation de ces dernières, avec comme résultat la production d'électricité comme c'est déjà le cas au sein de la STEP de Bruxelles-Nord.

La STEP de Bruxelles Sud après modernisation SBGE-BMWB

La modernisation de la STEP de Bruxelles-Sud dans le contexte du PGE bruxellois

Forte d'un investissement de 250 millions d'euros, la Région de Bruxelles-Capitale a adopté le 15 septembre 2012 un Plan de Gestion de l'Eau3 (PGE). Portant sur la période 2012-2015, ce plan comporte 66 actions visant à répondre aux défis de la gestion des eaux de surface, des eaux souterraines et des zones protégées de la Région. La modernisation de la STEP Sud, qui mobilisera quelques 50 millions d'euros, constitue l'une des mesures les plus spectaculaires prévues par le PGE.


1 http://europa.eu/legislation_summaries/environment/water_protection_management/l28008_fr.htm

2 Le traitement tertiaire élimine les matières en suspension (colloïdes) non éliminées par les traitements primaire et secondaire.

3 Plus d'informations sur le PGE de la Région de Bruxelles dans l'Escaut sans Frontières Info 59




Sources:
- Dépliant 'Station d'épuration Bruxelles Sud' (Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale)
- Visite de la STEP de Bruxelles-Sud du 22/11/2012.

Avec nos remerciements à Monsieur Stephan Rabinowicz de la SBGE-BMWB



JOURNAL de la SENNE 15 (-> retour vers le sommaire)