logo
banner

Cours d'eau bruxellois

Le Linkebeek

(retour vers l'aperçu >)



A sa source à Uccle, il s'appelle d'abord le Verrewinkelbeek. Il s'écoule en contrebas du Bois de Buysdelle, puis de la 'ferme saint-Eloi' et donne vie au « Moulin rose ». Quand il atteint la commune de Linkebeek, il en prend son nom. Il reçoit les eaux du Wijnbronnenbeek (la Vallée des artistes), du Jezuitenbeek et du Koekoekbeek. De retour à Uccle, près du Vieux Chemin, il longe le Grootdaal, passe sous la ligne de chemin de fer 26 Halle-Malines, remplit l'étang de pêche communal de la rue de Linkebeek et reçoit encore les eaux des sources au Bronnendael. Le russeau Linkebeek atteint enfin le Nieuwbauwmolen (moulin Crockaert), bâtiment classé par la Région bruxelloise. C'est le seul moulin à eau de la Région encore en état de fonctionner occasionnellement (propriété privée). Après être passé sous la chaussée d'Alsemberg, ses eaux se jettent dans l'égout qui coule sous la Grote Baan à Drogenbos. Son lit a été comblé à Uccle dès les années soixantes, juste avant de la plaine du Molensteen qu'il longeait pour finalement se jeter dans un autre cours d'eau ucclois, le Geleytsbeek, au lieu-dit 'Keyenbempt'.

En savoir plus:
Vallée du Linkebeek >>